Réservez vos prochaines vacances à la montagne sur Alpissime

En octobre 2020, les opérateurs des domaines skiables de France se sont réunis au sein de leur syndicat professionnel afin de prendre des décisions en faveur de l’environnement. Ce sont en tout 250 stations de ski qui ont adhéré au projet.

A cette occasion, ils ont voté un plan ambitieux, mais réaliste,  visant à réduire leur impact environnemental. Au total 16 éco-engagements ont été votés à l’unanimité  et peuvent se regrouper en 5 grandes thématiques.

Voici les 5 grandes thématiques des éco-engagements collectifs pris par les domaines skiables français

1# Eco-conduite pour le climat et l’énergie

L’un des objectifs pris par le domaine de ski français est la neutralité carbone d’ici 2037. Ce dernier entend “ne plus émettre un gramme de CO2 bien avant les espérances de la COP21 ».

Durant la rencontre il a été notamment pointé du doigt l’impact majeur en émissions de CO2 des engins de damage qui fonctionnent au gas-oil (95 % des émissions en station). Sur ce point, il a été suggéré de développer des dameuses à hydrogène, dans une logique de transformation énergétique éco-responsable. En lien avec les constructeurs, DSF a d’ailleurs indiqué que « d’ici 3 à 4 ans, les premiers prototypes de dameuses pourraient voir le jour », mesure elle-même renforcée par une généralisation en écoconduite de son personnel.

Une autre volonté sera de lutter contre l’effet “station de ski fantôme”, en fermant les remontées mécaniques dont la fréquentation est nulle, sans pour autant fermer des pistes. La finalité de cette mesure sera notamment de lutter contre le gaspillage énergétique.

2# Gestion responsable de l’eau et l’agriculture

L’idée de ces mesures sera d’optimiser la gestion de l’eau notamment en lien avec l’activité agricole.

Il a été décidé de favoriser les projets de stockage d’eau quand celle-ci est en surabondance dans les nappes phréatiques et à l’inverse de ne pas la prélever quand son débit est minimal. Un autre engagement sera le partage de l’eau stockée avec les éleveurs, notamment pour le soutien du pastoralisme en montagne.

Aussi, toutes les stations avec plus de 6 dameuses devront désormais les équiper d’un système GPS pour connaître l’épaisseur du manteau neigeux et ainsi réduire les besoins en neige de culture. On estime qu’avec ces mesures 15% des ressources pourraient être économisées.

Les stations se sont engagées à limiter l’utilisation des canons à neige en lissant leur prélèvement dans le temps et en stockant de l’eau, dès que la production annuelle de neige nécessite plus de 100.000 m3 d’eau.

3# Protection de la biodiversité

Deux grandes mesures ont été prises pour protéger la biodiversité :

La première sera d’imposer à chaque station le dressage d’un inventaire écologique de leur environnement d’ici 5 ans (faune, flore, zone humide, zone d’hivernage, zone de reproduction, etc…) afin qu’elles aient une meilleure connaissance du territoire où elles sont implantées. Cette dernière mesure sera notamment un guide de repère pour les projets de travaux qui pourront ainsi limiter la perturbation de certaines espèces.

La deuxième sera d’agir pour la préservation des Tétras Lyre (Alpes) et Grands Tétras (Pyrénées) en signalant 100% des tronçons de câbles de remontées mécaniques dans lesquels ces oiseaux peuvent se blesser.

4# Préservation des paysages

Un autre point très important concerne ces mesures : la préservation des paysages.

Pour agir concrètement, les domaines skiables français ont décidé d’opter pour 100 % de végétalisation après terrassement dans les zones herbeuses ou d’alpages ainsi que d’utiliser des semences endémiques dans ses travaux de revégétalisation.

Alexandre Maulin, président du domaine de ski français, a également annoncé que trois installations obsolètes seront retirées chaque année dès 2023. Il entend ainsi réduire la pollution visuelle dont souffrent de nombreuses stations.

5# Réduction des déchets et sensibilisation

Pour lutter contre la pollution des déchets en montagne il a été décidé dans chaque station que les domaines skiables, et non plus seulement les associations, organiseront une opération de ramassage des déchets au minimum une fois par an.

En effet, rappelons que déjà plusieurs associations, comme celle de Mountain Riders, mènent déjà des actions depuis plusieurs années pour sensibiliser la population au développement durable en montagne. A plus grande échelle, beaucoup de stations sont engagées dans cette protection environnementale. C’est le cas du Val d’Allos qui propose un programme annuel pour le respect de la nature (journée nettoyage, week-end conférences, nuit étoilée, etc).

À titre représentatif, on peut trouver jusqu’à 30.000 mégots sous un télésiège de 10 pylônes ; or un mégot pollue 1 mètre cube de neige et 500 litres d’eau”, selon DSF.

Aussi, une sensibilisation générale sera faite auprès des randonneurs et des skieurs, et ce, dans la totalité des stations de ski déjà partenaires avec des associations.

Nous ne souhaitons pas que ces éco-engagements soient juridiquement opposables. L’ensemble de nos membres a adhéré à la démarche, et nous avons pris des engagements qui sont mesurables. Nous allons mettre en place des outils pour faciliter cette mise en œuvre dans l’ensemble des stations membres »

Alex Maulin, Président du domaine skiable français

Et après ?

Les professionnels ne comptent pas s’arrêter là. Ces derniers engagements constituent le début d’un changement progressif qui prendra forme dans les prochaines années. Alexandre Maulin a été affirmatif sur ce point : « nous savons que nous irons plus loin (…) c’est une première phase, et nous rendrons des comptes ».

D’ici 2037, année fixée pour la neutralité en carbone en station, d’autres mesures pourront donc être votées afin de mettre en place une transition écologique plus que nécessaire pour la préservation de l’environnement en montagne.

➤ Pour plus d’articles d’actualité rendez-vous sur Alpissime – Le Magazine

Sommaire
Domaines skiables de France : 16 éco-engagements adoptés pour préserver l'environnement
Nom de l'article
Domaines skiables de France : 16 éco-engagements adoptés pour préserver l'environnement
Description
En octobre 2020, les opérateurs des domaines skiables de France se sont réunis au sein de leur syndicat professionnel afin de prendre des décisions en faveur de l'environnement. Ce sont en tout 250 stations de ski. A cette occasion, ils ont voté un plan ambitieux, mais réaliste, visant à réduire leur impact environnemental. Au total 16 éco-engagements ont été votés à l’unanimité et peuvent se regrouper en 5 grandes thématiques.
Autheur
Entreprise
Alpissime.com
Logo Entreprise

Commenter