Réservez vos prochaines vacances à la montagne sur Alpissime

En ces périodes de Tour de France, un petit segment de l’histoire du mythique col de l’Iseran inauguré le 10 Juillet 1937 est relaté dans les colonnes du Figaro.

Monsieur Albert Lebrun, président de la République a quitté Paris hier soir, pour se rendre en Savoie afin de présider plusieurs manifestations. Il est arrivé ce matin à 8h30 à la petite gare de Bourg Saint Maurice où il a été reçu par le préfet de la Savoie,

Une compagnie de chasseurs alpins a rendu les honneurs. La foule massée dans la cour de la gare acclama longuement le chef de l’état, après quelques paroles de bienvenue du maire de la localité, le cortège se forme pour se rendre au col de l’Iseran.

À Bourg Saint Maurice, dans les rues pavoisées aux couleurs de la Savoie, rouge à croix blanche, les soldats présentent les armes, Les Savoyards font admirer la grâce sévère de leurs bonnets à large bandeau or, encadrant le front et les tempes. Les femmes dans leurs robes de soie à lourds plis, sont couvertes de fichus et de tabliers brodés d’or.

Et c’est bientôt la route sinueuse qui à travers sapins, puis, mélèzes s’élève vers le col à l’altitude de 2769 m.

La trouée du col se dessine, la borne altitude 2769 mètres apparaît, en bas, d’un coté les sources de l’Isère et de l’Arc, c’est la France, sur l’autre versant l’Italie.

Malgré un soleil radieux, le temps est frais, quelques instants de contemplations et déjà les cors de chasse des chasseurs alpins retentissent. Le 15ème bataillon défile devant M. Lebrun, coiffé de la célèbre tarte. A 12h45, un banquet servi dans l’unique hôtel du lieu réunit les personnalités du cortège.

Au dessert après les discours de Messieurs Chain, président du Touring Club de France, et Antoine Borel sénateur et président du conseil général, Le Président Albert Le­brun prend la parole. Il adresse ses éloges aux ouvriers robustes des deux nations voisines et sœurs, aux entrepreneurs hardis, aux savants et ingénieurs pour la réalisation de cette entreprise audacieuse qui comble une des dernières lacunes de la route des grandes Alpes. Il rend hommage aux Montagnards.

À l’issue du banquet, le président de la République inaugure solennellement la plus haute route d’Europe en coupant le ruban tricolore.

Et les quarante voitures du cortège présidentiel, par Bonneval sur Arc, Lanslebourg et Termignon gagnent Modane décorée d’arcs de triomphe, de banderoles et de drapeaux. Les troupes rendent les honneurs tandis que retentit la Marseillaise. A 17 heures le Président Lebrun prend place dans le train spécial qui le conduit à Chambéry ou il doit passer la nuit en préfecture ­dans les appartements qui lui ont été réservés.

Auteur

Commenter